Caractéristiques détaillées des matelas

Il existe des tas de matelas, de toutes les tailles, de toutes les matières et pour tous les budgets. Au moment de l’achat, cela peut être difficile de s’y retrouver, surtout si l’on n’a pas forcément pris le temps de bien se renseigner au préalable. Chaque type de matelas ne s’adapte pas à nécessairement à n’importe quel besoin. Dormir seul ou à deux, en bonne santé ou subissant des douleurs chroniques, sommeil plutôt léger ou plutôt lourd, position de couchage latérale ou sur le dos… les situations sont multiples et il faut donc bien identifier ses attentes avant de se lancer dans l’achat d’un bon matelas.

Les différentes technologies qui les composent ne répondent pas aux mêmes besoins. Mousse, mousse à mémoire de forme, latex, ressorts ensachés, ressorts biconiques, avec ou sans face hiver / face été, souplesse ou fermeté… On peut vite se sentir perdu dans les allées d’un rayon literie. C’est pourquoi il convient de bien différencier chaque caractéristique d’un matelas pour être certain de faire le bon choix. Les principales composantes d’un matelas sont le coutil, la zone de confort, l’accueil, le soutien et la densité.

La fonction du matelas décortiquée

  • Le coutil correspond simplement au tissu qui entoure le matelas. Il peut être synthétique ou naturel, fait de coton, de lin, de laine, de cachemire ou même de soie. Il conditionne la première sensation de confort quand on s’allonge. Il peut être composé d’une face hiver et d’une face été.
  • Les zones de confort sont des parties du matelas qui sont prévues pour accueillir le poids du corps du dormeur, notamment les parties qui exercent la plus forte pression comme les épaules et le bassin. Le nombre de ces zones peut varier de 3 à 7 pour assurer l’alignement de la colonne vertébrale.
  • L’accueil, qui correspond à la première sensation de confort ressentie au moment de s’allonger, dépend des technologies du matelas et de la garniture en surface. Il peut être tonique, moelleux ou enveloppant.
  • Le soutien, ou suspension, est la capacité du matelas à assurer le maintien du corps tout au long de la nuit. C’est un critère essentiel qui touche à la santé de notre dos. Le soutien est conditionné par la technologie choisie pour le matelas.
  • La densité est le critère qui est directement corrélé à la morphologie du dormeur. Le niveau de densité du matelas détermine sa résistance à la compression. Pour les petits gabarits, il vaut mieux un matelas très souple tandis que les personnes à forte corpulence devraient se diriger vers un produit très ferme.

L’ultime caractéristique, la plus évidente, est la dimension du matelas. Il en existe une seule pour les lits à une place mais beaucoup plus pour les lits à deux places. Les dimensions standards de matelas à deux places sur les 140 x 190 cm et les 160 x 190 cm. Ce sont les moins chers et les plus courants. Ils sont relativement petits mais permettent cependant de facilement trouver du linge de lit. Sur les dimensions plus importantes, et plus chères, on retrouve les fameux queen size de 160 x 200 cm et les king size de 180 x 200 cm. Ces immenses matelas assurent une bonne indépendance de couchage pour les couples et donnent la sensation d’être tout seul dans son lit.

Mousse, latex, ressors, quelle technologie choisir ?

Comme vous l’avez compris, la technologie du matelas détermine la plupart des caractéristiques ci-dessus. Nous allons voir en détails ce que chacune propose et quels sont leurs avantages et leurs inconvénients.

À ce jour, il existe trois grandes catégories de technologie appliquée aux matelas sur le marché de la literie : ceux en mousse, en mousse à mémoire de forme, en latex, à ressorts biconiques et à ressorts ensachés.

  • Les matelas en mousse sont les plus ordinaires. Ce sont des produits d’entrée de gamme et sont donc assez abordables. Avec une durée de vie plutôt faible, une insuffisante ventilation et une mauvaise réaction à l’humidité, ils peuvent convenir pour un couchage d’appoint. Si vous souhaitez l’utiliser pour un couchage quotidien, privilégiez les matelas à haute résilience, qui sont plus fermes et plus résistants dans le temps. Ce type de matelas n’est pas conseillé aux dormeurs qui ont tendance à transpirer.
  • Les matelas en mousse à mémoire de forme font partie des matelas les plus confortables et haut de gamme sur le marché. Ils sont dotés d’une technologie capable de réagir à la chaleur émanant du corps du dormeur pour s’adapter à sa morphologie. Le matelas reprend sa forme initiale si le dormeur change de position. La mousse viscoélastique qui le compose est néanmoins sensible à la température ambiante et à l’humidité. Elle ne convient donc pas à une personne qui transpire beaucoup la nuit.
  • Les matelas en latex font également partie des produits haut de gamme. Ils sont réputés pour leur très grande élasticité ainsi que leur résistance au poids du dormeur. Ce sont donc des matelas ayant une grande durée de vie. Les très nombreuses alvéoles qui les composent permettent une bonne ventilation de l’humidité, ce qui est très utile pour évacuer la transpiration. Vous trouverez plus généralement du latex synthétique que naturel, issu de la sève d’hévéa, mais il convient tout de même parfaitement aux personnes souffrant d’allergie. Et le latex est un environnement peu propice à la prolifération d’acariens.

  • Les matelas à ressorts biconiques font partie des plus anciennes technologies sur le marché et sont plutôt bon marché. Il est composé de ressorts de fil de fer et d’un garnissage en mousse. Si la ventilation de ce matelas est la plus optimale, l’inconvénient principal est le bruit qu’il génère quand on bouge dans son sommeil. Par ailleurs, tout mouvement à un point précis se ressentir sur la totalité de la surface du matelas. Il est donc fortement déconseillé aux couples. Toutefois, les matelas à ressorts biconiques auront une meilleure durée de vie en raison de la solidité des matériaux.
  • Les matelas à ressorts ensachés sont des produits haut de gamme qui sont de plus en plus répandus. Comme le précédent, il est garni de mousse ou parfois de latex, et l’aération est très bonne. La différence est que chaque ressort est individuellement enveloppé dans un sachet. Ce qui offre une indépendance de couchage totale pour les couples et limite l’effet rebond des ressorts. Aucun mouvement ne sera répercuté sur le reste du matelas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *